La conversion sans prêtre

Aller en bas

La conversion sans prêtre

Message  Admin le Ven 30 Mar - 14:33

Ma Sœur, Mon Frère, tu souhaites te convertir au Catholicisme et tu habites dans un pays où il est interdit de recevoir le baptême. Comment peux-tu faire ?

Cela est malheureusement vrai dans beaucoup de pays de l’Oumma, lorsque tu rencontres des prêtres dans ces pays beaucoup d’entre eux se refusent à baptiser un musulman par crainte d’une provocation du pouvoir en place ou parce que l’Eglise Catholique a passé un accord de « modus vivendi » avec le clergé musulman leur interdisant toute nouvelle conversion. De par leur présence antérieure à l’Islam, ils sont tolérés mais il leur est interdit d’évangéliser.

Or, le baptême est absolument nécessaire au salut : Nul ne peut entrer dans le Royaume des Cieux à moins de renaître de l'eau et de l'Esprit (Jn 3.5) dit Jésus. Notre commencement, c'est le baptême

L'Église fait obligation aux parents de baptiser leurs enfants dès les premières semaines (canon 867), et reconnaît valide le baptême donné même par un non-baptisé (CEC 1256).

Il suffit tout simplement que celui-ci, accompagné de plusieurs témoins, accepte de faire ce que fait l'Église pour le Baptême.

Il doit prononcer la formule consacrée: « xxxxxx (prénom de Baptème), je te baptise au Nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit », et il fait couler de l'eau sur la personne ainsi baptisée.

Ma Sœur, Mon Frère, si tu ne trouves pas de prêtre autour de toi qui puisse baptiser, fais le avec tes proches, avec ceux avec qui tu partages ta nouvelle foi.

Tu devras au préalable faire tienne la Foi de l'Église Catholique, telle qu'elle est enseignée dans son Catéchisme, et tout particulièrement le Credo. Tu devras aussi connaitre la Parole de Dieu écrite dans la Bible et tout particulièrement le Nouveau Testament.

Tu seras ensuite uni par cet acte au Christ dans son mystère de mort et de résurrection, pour vivre désormais et pour toujours avec Lui (Mt 28.20), comme Lui (Jn 15.12) et pour Lui (Mc 8.34-38).

Dans l'histoire du Catholicisme, il existe plusieurs exemples d'Églises nées ou ayant survécu sans le concours de prêtres, par la grâce des seuls sacrements de baptême et de mariage.

Ainsi l'Église du Japon, a survécu clandestinement, sans prêtre, du XVIe s. au XIXe s, de même que certaines Églises Catholiques sous les régimes communistes.

Mais le cas le plus remarquable est sans doute celui de l'Église de Corée, fondée non par des missionnaires, mais par la seule action de l'Esprit-Saint à travers des lettrés de ce pays. Au XVIIIe s, l’un d’entre eux, Lee Seung Hun se rend en Chine et rencontre l'évêque de Pékin. Il reçoit le baptême avec le prénom de Pierre. De retour à Séoul il baptise à son tour ses amis et proches. Malgré une terrible répression, l'Évangile se répand au point qu'en 1794, soit dix ans après le baptême de Pierre, l'Église comptait plus de 4 000 catholiques en ce pays. Ils sont aujourd'hui près de 6 millions alors qu’au démarrage… il n’y avait pas de prêtre.

http://irtidad.com/fr/conversion/exercer-son-libre-arbitre/la-conversion-sans-pretre
avatar
Admin
Admin

Messages : 129
Date d'inscription : 05/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://musulmans.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum